Centre Chorégraphique National de Créteil

THE Q DANCE COMPANY

Spirit Child

Solo chorégraphique avec 3 musiciens live, inspiré de La route de la faim.

« Spirit Child » est un solo du chorégraphe et danseur Qudus Onikeku, avec 3 musiciens live. Inspiré de « La route de la faim » de l’auteur nigérian Ben Okri, il crée une pièce sensible et humaniste, où la difficulté de l’existence peut s’avérer porteuse de lumière.

La pièce s’inspire du personnage principal Azaro de l’ouvrage de l’auteur nigérian Ben Okri, « La route de la Faim ». Azaro est un enfant esprit. Il vit entre le monde des vivants et le monde des esprits, et n’est donc jamais vraiment mort, jamais vraiment vivant. Il n’aime pas la réalité car il y perçoit uniquement de la difficulté, de la souffrance et de la peine, et le manque de talent de l’être humain pour rendre la vie joyeuse et agréable. Cette sensation est accentuée par sa vie dans le monde des enfants esprits où à l’inverse, tout, est joie et lumière, liberté et éternité, musique subliminale et silence. Si Azaro a cette possibilité de retourner dans ce monde idyllique avec ses compagnons, s’il a le choix entre éternité et mortalité, pourquoi choisirait-il le monde des vivants et de souffrir la même peine ? Et pourtant, il va choisir de rester dans le monde des humains au sein d’une famille pauvre, baignée de souffrance. Nous sommes face à un personnage, qui malgré la possibilité qu’il a de vivre une belle existence, choisit finalement la difficulté. Cependant, cette décision continue de le hanter avec la même éternelle question : "Pourquoi suis-je là ? Pourquoi rester ?” Une question qui peut soit, devenir morbide et conduire au suicide, soit être porteuse de lumière et amener à un désir d’aborder l’existence d’une manière différente : qu’est ce qui est important et qu’est ce qui l’est moins.

Première : 17 juin 2019, Africologne


Qudus Onikeku

Qudus est né en 1984 et a grandi à Lagos au Nigéria. En 2003, il rencontre Heddy Maalem qui l’invite à intégrer sa compagnie à Toulouse. Parallèlement, il s’inscrit au Centre National des Arts du Cirque de Chalon sur Saône dont il sort diplômé en 2009 et créée sa propre compagnie YK Projects la même année. Il a dansé comme interprète avec Heddy Maalem, Sidi Larbi Cherkaoui, Christophe Abdul Onibasa, George Lavaudant, Jean Claude Gallota, Mouise Touré et Boris Charmatz. De 2009 à 2012 en France, il crée une trilogie de 3 solos. En 2014, il rentre habiter à Lagos où il créé le QDance Center, studio de danse et lieu de ressources, de formation et de repérage de talents. Depuis 2016, il a également lancé le
festival/laboratoire multi disciplinaire danceGATHERING à Lagos. En 2017, il est invité à la Biennale de Venise, pour le premier pavillon Nigérian et intervient aux conférences TED GLOBAL au Nigéria et en Tanzanie. À l’automne 2018, il enseigne à l’université de Colombia à Chicago.

Distribution

Chorégraphie, danse et chant Qudus Onikeku
Musique Olatunde Obajeun (guitare, chant), Habeeb Ayodedji (flûte, chant), Fabiyi Abiodun (batterie, chant)
Scénographie Fernando Velazquez
Lumières Matthew Yusuf

Production

Coproduction CCN Créteil - Cie Käfig / CCN Roubaix Hauts-de-France / MC93 - Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis / Festival Africologne