Direction Brésil

Le Brésil : coup de cœur pour la compagnie Käfig


Mourad Merzouki rencontre de jeunes danseurs brésiliens lors de la Biennale de la Danse en 2006 grâce à Guy Darmet. Un coup de cœur pour le chorégraphe qui crée pour eux Agwa en 2008, Correria en 2010 puis Käfig Brasil en 2012.

L’énergie des danseurs. La beauté du geste. Le jeu. L’envie de danser. L’écho des prouesses des danseurs à la première d’Agwa à Lyon ira jusqu’au Brésil :


« A cultura jovem do Brasil baila em Lyon » (« La jeunesse de la culture brésilienne danse à Lyon »).

Caderno 2, Brésil, 10 septembre 2008


En 2008, l’ouverture internationale de la compagnie est récompensée : Mourad Merzouki reçoit le Trophée « Artiste sans frontières » des mains de Bernard Kouchner.

Après avoir été applaudis au Théâtre des Célestins à Lyon et au Corum de Montpellier, en passant par le fidèle Espace Albert Camus de Bron, les danseurs s’envolent ensuite pour d’autres continents : une tournée asiatique et trois tournées en Amérique, dont une escale au mythique Jacob’s Pillow Dance Festival. Les danseurs reviennent également sur les terres de création des pièces, lors des représentations à São Paulo en décembre 2012, puis à Rio de Janeiro en juin 2015.

Voir la page du spectacle Correria Agwa

VIDÉOS

Voir "Rio gravité 0" sur le site numeridanse.tv

presse

« Une favela aux Célestins » (c)Léo Bataille, La Tribune de Lyon, 11 septembre 2008
« Danse sans frontières mais pas sans contrôle » (c)Muriel Steinmetz, L'Humanité, 16 septembre 2008
« Danse sans frontières mais pas sans contrôle » (c)Muriel Steinmetz, L'Humanité, 16 septembre 2008

photos

Agwa, Cayenne (c)novembre 2015 © Antipodes
La compagnie en répétition au Jacob's Pillow Festival (c)août 2012 © Mourad Merzouki
Dans les rues de New-York (c)novembre 2011 © Mourad Merzouki
Dans les rues de Rio pour le festival H2K (c)juin 2015 © Mourad Merzouki