Centre Chorégraphique National de Créteil

Corps est graphique

Création 2003

Pour cette pièce, Mourad Merzouki travaille sur le graphisme des corps, des mots, des objets, sur la beauté ou encore sur la complexité du mouvement.

Depuis la création, 94 représentations dans 51 villes.

Dans Corps est graphique, la distribution s’équilibre entre filles et garçons.
À partir de la diversité de ces corps, se construit un univers graphique : courbes, fluidité, souplesse, traits qui s’étirent ou forment des arrondis, mouvements… Autant de mots qui appartiennent au langage du chorégraphe et qui déclenchent en lui cette envie de travailler sur le graphisme des corps, des mots, des objets, sur la beauté ou encore sur la complexité du mouvement.
Ces corps en construction laissent apparaître une identité masculine et une identité féminine. « Il » et « elle » se cherchent, se confrontent, se rencontrent dans des jeux de séduction. Les danseurs s’amusent et ironisent sur la rencontre du couple homme-femme. On se prend par la main, on s’embrasse, par le biais de marionnettes qui ajoutent à la scénographie, des effets visuels inédits et plein d’humour. La danse s’écrit et se construit à travers la transformation des corps, quels que soit leur identité.

Distribution

Direction artistique Mourad Merzouki
Danseurs Kareem Beddaoudia, Kader Belmoktar, Anna Ivacheff, Sadia Lbaz, Joseph N’Guessan, Ingrid Patris, Aminata Sauvenay, Hafid Sour
Lumières Yoann Tivoli
Musique AS’N
Costumes Carima Amarouche
Marionnettes Carima Amarouche, assistée de Alcantara
Conseillère manipulation des marionnettes Laurie Cannac
Décors Martin Lecomte, assisté de Stéphane Guillemin
Vidéo Emmanuel Pampuri, Fred Aujas

Production

Production Compagnie Käfig, Maison de la Danse de Lyon, Maison des Arts de Créteil, Centre National de Création et de Diffusion Culturelle de Chateauvallon, Espace Albert Camus de Bron, Scène Nationale d’Aubusson – Théâtre Jean Lurçat
Avec le soutien de la Fondation BNP Paribas