Centre Chorégraphique National de Créteil

QUATUOR LEONIS

Panenka

Spectacle pour quatuor à cordes, danse et vidéo, autour du geste footballistique.

Le titre de ce spectacle, Panenka, fait référence au célèbre geste sportif réalisé par Zinédine Zidane lors de la finale de la coupe du monde 2006. Alors que des millions de spectateurs retiennent leur souffle au cours d’une rencontre asphyxiée par l’enjeu et la pression, Zinédine Zidane ose un geste insensé, instinctif, qui défie les lois rigoureuses de l’efficacité du résultat : une Panenka. Le ballon semble flotter au ralenti dans les airs avant de venir frôler avec douceur la barre transversale de Luigi Buffon. L’espace d’un instant le monde entier pense que le penalty est raté, mais le ballon franchi bien la ligne. Zidane est au firmament de son art.


Quatuor Leonis

Depuis plusieurs années le Quatuor Leonis s’engage dans la création de spectacles musicaux dans le but d’ouvrir le répertoire de la musique classique et contemporaine au grand public, sans en dénaturer la qualité ni le sens. Engagés dans une démarche artistique innovante, les musiciens du Quatuor Leonis transportent le riche héritage du quatuor à cordes dans le monde du théâtre, de la danse, de la littérature, de la musique électronique, de la création contemporaine avec des projets audacieux visant à toucher et sensibiliser de nouveaux publics.
En 2006 le Quatuor Leonis (anciennement Esteves) remporte le 3ème Prix du Concours International de Genève. De 2008 à 2013, il est en résidence au théâtre National de l’Odéon où il collabore avec le dramaturge et metteur en scène Olivier Py. L’ envie de créer des spectacles, des concerts-lectures, des formules nouvelles où se mêlent différentes formes d’arts, naît à cette période. Après avoir été artiste associé à la MCNA de Nevers, le quatuor est en résidence depuis 4 saisons au Théâtre de l’Aquarium - Cartoucherie de Vincennes.

Distribution

Musique Quatuor Leonis
Image – conception vidéo Yann Dupont
Danse Mehdi Diouri hip hop et Andreas Cetkovic foot freestyle
Mise en scène Manu Kroupit