Centre Chorégraphique National de Créteil

COMPAGNIE DES RÉFORMANCES

Sabra et Chatila

“Le contraire de l’amour, ce n’est pas la haine, mais l’indifférence.”

Sabra et Chatila, spectacle inspiré par l’ouvrage de Jean Genet « Quatre heures à Chatila » sur le massacre survenu au Liban va au-delà de l’événement unique en lui-même et traite une cause universelle, celle de l’humanité déchirée dans ce monde de plus en plus fragmenté de notre époque.

C’est une mise à l’épreuve de notre propre existence, de notre état d’indifférence vis-à-vis des atrocités humaines mais il revient à chaque spectateur de s’en emparer pour composer sa propre lecture de la situation.


Afshin Ghaffarian

Afshin Ghaffarian arrive en France en 2009 après des études secondaires de cinéma et des études supérieures de théâtre à Téhéran (où il étudie plus particulièrement le théâtre corporel – Grotowski, Barba…) et se forme à la danse contemporaine au CND à son arrivée. En 2010 il crée sa propre compagnie et son premier spectacle, « le CRI PERÇANT », reflet de son expérience d’exil. En 2011, il travaille avec Thomas Lebrun qui crée pour lui le solo « Eh bien je m’en irai loin ». En 2013, il crée au CCN de Tours « Une Trop Bruyante Solitude » en coproduction avec le CCN de Roubaix Nord Pas de Calais (Carolyn Carlson à l’époque) et l’Auditorium de Seynod.

Distribution

Chorégraphie, mise en scène et conception Afshin Ghaffarian
Lumières Vincent Tudoce
Interprétation Svantje Buchholz, Julie De Bellis, Afshin Ghaffarian

Production

Soutien Micadanses, La Mue – Karine Saporta, CCN de Créteil et du Val-de-Marne / Cie Käfig